Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ETREPROFOND

ETREPROFOND

Développement personnel et spiritualité : relation à soi, bien-être, connexion au divin en soi, conseils pour des relations épanouies, astuces santé.


Relation à l'autre (Partie 1)

Publié par Valdes Ganlaky sur 12 Janvier 2020, 13:01pm

Catégories : #Relation aux autres (amour pour autrui), #Développement personnel

Relation à l'autre (Partie 1)

<< Nul ne peut avoir de lien avec son prochain s'il ne l'a d'abord avec lui-même. >>                      - Carl G. Jung

Comment entretenir une relation épanouie avec l'autre ?

Pour une bonne relation à l'autre, il faut s'intéresser sincèrement à l'autre, c'est-à-dire donner, sans attendre quelque chose en retour : c'est l'un des secrets des relations durables et épanouies.

Notre attitude désintéressée, considérée au premier abord par les septiques et les méfiants (ceux-là qui ont perdu confiance en leurs semblables) comme un empressement ou une attention malveillante sera vue avec le temps comme de l'amour désintéressé de type ouvert à tous et finira par être mieux accepté si nous tâchons de demeurer nous-mêmes. 

Être soi-même, c'est d'abord faire les choses en suivant les directives de son cœur, ensuite c'est être spontané dans ses actions et enfin, être soi-même, c'est dire de manière impersonnel ce qu'on pense sans indexer l'autre.

Nous ne pouvons nous intéresser à tout le monde à la fois compte tenu de la loi des affinités. Mais lorsque nous nous retrouvons en interaction avec autrui par la force des choses, peu importe si nous apprécions cet autrui ou pas, nous devons rester objectif en ayant à l'esprit l'objet de notre rencontre ou ce qui nous unit dans l'intervalle de temps considéré (court ou long).

La curiosité naturelle de l'homme le pousse à s'intéresser à l'autre. Mais de quelle manière ? Intéressé ou désintéressé ?

La société d'aujourd'hui est rempli d'hommes craintifs poursuivant leurs propres intérêts. Les médecins du corps analysent, traitent les maladies et en font un commerce. Les médecins de l'esprit humains (psychologues) analysent et traitent les patients de peur qu'il ne deviennent des dangers pour la société. 

Ainsi, y-a-t-il quelqu'un qui se préoccupe réellement du sort de son semblable sans penser à son propre intérêt ?

Qui pense à panser les cœurs ? Personne n'y fait attention ou du moins, infimes ils sont.

Plusieurs cherche la gloire et la reconnaissance car nous vivons dans une société où chacun est laissé à son propre compte. Pas de sacrifices véritables pour autrui ! Chacun cherche par tous les moyens à se mettre d'abord à l'abri. Alors que la mission de l'homme sur la terre est d'acquérir des valeurs supérieures (élévation de l'être humain) à travers la relation aux autres, c'est-à-dire apprendre à aimer l'autre dans tous les aspects du terme : sacrifice et don de soi.

Dans tout cela alors, où se trouve les médecins de l'âme ?

Sachons que Seul Dieu soigne et guérit les cœurs blessés !

Si tout le monde pouvait s'aider mutuellement, il y aurait moins de frustrations et beaucoup de partages qui romprait le cercle vicieux de l'intérêt personnel qui s'agrandit de jour en jour. Mais tout le monde est assez démotivé, découragé pour oser quelque chose. D'ailleurs, ceux qui osent sont délaissés et finissent par périr matériellement et moralement.

Toutefois, celui à qui il a été donné la compréhension des choses sait que tout n'est que vanité sous le soleil et que l'effort qu'il déploie pour lutter contre le mal n'est aussi que vanité. Ainsi, il se confie corps et âme à Dieu le Suprême.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents