Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ETREPROFOND

ETREPROFOND

Développement personnel et spiritualité : relation à soi, bien-être, connexion au divin en soi, conseils pour des relations épanouies, astuces santé.


Comment gérer les faux amis ? (L'homme vigilant)

Publié par Valdes Ganlaky sur 10 Janvier 2020, 23:13pm

Catégories : #Relation aux autres (amour pour autrui), #Développement personnel

WikiHow - Comment gérer les faux amis

WikiHow - Comment gérer les faux amis

1 Jean 4:1  << Mes bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit, mais éprouvez les esprits ; pour voir s'ils sont de Dieu >>

Plusieurs se considèrent justes et aimables d'apparence mais cachent bien leurs jeux, esprits malins et embrouillés.

Seul Dieu sonde les cœurs et dote de la faculté de discernement l'homme qui s'est tourné vers Lui.

Ce discernement soutenu par la foi en Dieu arrive à enlever le masque des faux amis, du faux conseiller, du faux amant, du faux prophète, etc. Tous recherchent leurs intérêts personnels mais usent de délicatesse et de pitié, de gentillesse mal placée pour obtenir ce qu'ils désirent.

Comment ceux-là pourraient-ils aimer si leur cœur est porté vers l'objet possédé par leur semblable et non le semblable même ?

L'homme vigilant prend ses précautions envers ces genres d'homme sans lui-même tombé dans le panneau. La fermeté par exemple est une des précautions dans la voie juste car aimer ne veut pas dire tolérer le mal. Ainsi, l'homme sage sait rester à l'écart du mal afin d'affermir sa foi dans le Seigneur.

Nous pouvons identifier trois étapes importantes pour déterminer le type de personne que nous avons en face de nous :

  1. le recul qui fait appel à l'observation de l'autre ;
  2. l'analyse des ressentis provoqués en nous par la présence de l'autre (faire preuve de discernement et suivre son intuition) ;
  3. la décision d'entrer en interaction ou pas.

Pour les interactions existantes, il ne s'agira pas d'entrer en conflit avec l'autre dont la voie n'est pas la voie juste. Mais arriver à dire notre vérité (dire ce que l'on pense, ce que l'on ressent sans faire semblant) et dans le respect de l'intégrité de l'autre.

Nous disons ou pensons souvent : "il est mauvais". Mais ce n'est pas pour autant qu'il doit être jeté à la poubelle. Car, nous avons tous une part de responsabilité envers nos semblables que nous pourrions qualifier de personnes mauvaises (la société l'a vu grandir mais n'a rien fait pour l'aider à grandir dans la foi et dans la compréhension des lois spirituelles).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents