Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ETREPROFOND

ETREPROFOND

Développement personnel et spiritualité : relation à soi, bien-être, connexion au divin en soi, conseils pour des relations épanouies, astuces santé.


Comment fait-on lorsqu'on est en baisse de motivation ?

Publié par Valdes Ganlaky sur 31 Janvier 2020, 23:36pm

Catégories : #Relation à soi (amour pour soi), #Développement personnel

Comment fait-on lorsqu'on est en baisse de motivation ?

Personne n'est trop vieux pour se fixer un nouvel objectif ou réaliser de nouveaux rêves.

- Les Brown

La motivation c'est quand vous avez de l'entrain pour faire quelque chose auquel vous adhérer.

Ainsi, lorsqu'à un moment donné et par quelques événements que ce soient, vous n'y adhérer plus, alors la démotivation s'installe.

Il est nécessaire de faire quelque pour se sentir utile mais il est encore plus nécessaire de faire les choses avec de la bonne motivation. La motivation ici est la raison profonde pour laquelle vous faites quelque choses.

A certains moments, nous pouvons confondre la motivation réelle qui pousse quelqu'un à agir avec les conséquences de son action. Pour illustrer, prenons quelques exemples à savoir :

  1. Quelqu'un qui fait le ménage, s'attend à ce que sa chambre soit propre. Nous pouvons penser premièrement que c'est la bonne hygiène qui a fait agir cette personne, alors que c'est plutôt la sensation de bien-être qu'elle voudrait ressentir qui l'a fait agir.

  2. Dans la même logique, si deux personnes de sexe opposé s'aiment, ils se mettent en couple d'abord et avant tout parce qu'ils désirent se soutenir mutuellement en apportant la joie au cœur l'un l'autre et non faire des enfants pour lesquels ils doivent consacrer la majeure partie de leur vie. Les enfants ne sont que la conséquence de l'amour que les deux se portent. Ainsi, tout doit être fait par amour et dans l'amour, sinon tout perd son sens.

  3. Comme troisième exemple, nous pouvons prendre un salarié qui échange son temps contre de l'argent. Il peut penser que c'est sa rémunération qui constitue sa source de motivation réelle. Mais non, c'est plutôt ce sentiment de se réaliser qui l'a conduit là où il est.


Par conséquent, si ce sentiment de se réaliser est mal orienté de sorte qu'il se retrouve à faire un travail pour lequel il a acquis une compétence mais n'est pas au fond le travail qui le rend heureux, il sera motivé temporairement à cause de l'illusion d'avoir toutes les choses qu'il désire avec son argent, mais se retrouvera quelques temps après dans la déception avec le moral bas comme si un grand malheur lui était arrivé.

C'est alors que les questionnements commencent. En ces moments, l'amertume que l'on ressent ne peut être comprise que par peu de gens ou par personne du tout.

De fil en aiguille, nous pouvons arriver à nous poser les bonnes questions tel que :

  • Qu'est-ce que je veux réellement, que ce soit dans ma vie en général ou sur une situation en particulier ?

  • Quelles sont mes outils pour sortir de l'impasse ?

  • Qu'est-ce que je suis prêt à sacrifier pour retrouver mon entrain ?

Quelque soit ce que l'homme fait, il le fait pour avoir une certaine satisfaction dans sa vie. Mais le problème est qu'il en veut toujours plus et finit par fabriquer lui-même les chaînes qui le retiennent et l'attirent vers les profondeurs.

C'est souvent pour cette raison que nous remarquons que les gens ne vivent plus mais survivent. Ils travaillent dur pour payer les factures, se privent de loisirs pour pouvoir travailler encore plus dur afin d'être à la hauteur des exigences de leurs entourages. Ces gens-là finissent par passer à côté de leur vie mais ne s'en rendent compte qu'au soir de leur existence terrestre.

A quoi sert la vie si le travail ne peut nous rendre heureux au fond ?

A quoi servent les choses si nous ne pouvons en tirer de vrais bénéfices ?

A quoi servent les gens s'il ne peuvent nous apporter soulagement et autonomie ?


Les choses qui nous tiennent à cœur doivent être revisités plus souvent afin de savoir si nous sommes sur le bon chemin ou pas. Le bon chemin c'est quand votre cœur est en joie. Rien de plus, rien de moins !

Par conséquent, retrouver son entrain n'est pas chose aisée, il faut :

  • D'abord le décider. Être prêt à accepter le changement. Nous manquons souvent de courage quand il s'agit de changement majeur dans notre vie. Nous fuyons la réalité et c'est seulement une fois le dos au mur, que nous entrons dans un profond regret parce que le temps a passé, ne nous laissant plus la possibilité de revenir en arrière pour changer certaines choses.

  • Ensuite, il faut déterminer tout ce qui peut nous retenir dans notre élan pour parvenir à la vie dont nous avons toujours rêvé ou la personne que nous avons toujours rêvé d'être. Ces obstacles une fois déterminés, doivent être levés progressivement afin de ne pas subir des dommages.

  • Enfin, passer à l'action. En ce moment, nous savons déjà clairement ce que nous voulons réellement dans la vie et quel chemin prendre pour y parvenir.


L'être humain développe son plein potentiel lorsqu'il n'est sous aucune pression interne ou externe, plus précisément lorsqu'il fait quelque chose qu'il aime.

Ainsi, lorsque le cœur nous parle et nous dirige spontanément vers des activités qui nous passionnent et dans lesquelles nous sentons que nous pouvons nous épanouir, nous devons laisser évoluer le cours des événements afin que le dessein divin pour notre vie se réalise. Car, nous ne voyons pas souvent d'un seul coup d'œil les implications, les personnes aussi bien que les objets dont la réalisation de nos souhaits pourraient solliciter. Nous pensons tout maîtriser pour nous qui faisons la planification jusque dans les moindres détails mais comme nous le savons bien, il y aura toujours quelques écarts entre planification et réalisation.

En définitive, le plus important est de ne jamais cesser d'être à l'écoute de ses ressentis car ils nous donnent toujours des orientations sur ce qui ne va pas dans notre vie et il nous revient désormais d'aller chercher la force au plus profond de nous pour arranger les choses dans notre vie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents